Prochaine conférence : les Guerre de Vendée et les révoltes contre-révolutionnaires en Europe (1790-1815)


Parmi les raisons qui conduisirent à cette désignation et à la création d’une région destinée à durer, il convient d’examiner la vague de révoltes et de guérillas qui balaya toute l’Europe dans cette période charnière : la Vendée représente sans aucun doute le paroxysme de cet épisode, elle n’a pas été isolée pour autant.


L’objet de la conférence visera à rappeler précisément comment les populations rurales belges, autrichiennes, russes furent affectées au même moment que leurs homologues françaises par l’intrusion de l’État dans la vie économique et religieuse, comment elles se soulevèrent en lien ou en opposition avec les courants inspirés par "la révolution", et comment elles furent réprimées.

L’inscription de la Vendée dans les révoltes rurales se prolongera entre 1790 et 1815 en évoquant toutes ces oppositions à l’État qui se réalisèrent du Pays basque à l’Alsace, du Finistère à Nice, pratiquement sans interruption ni succès. Enfin, il conviendra de faire un autre tour de l’Europe après 1795 quand les Italiens, puis les Irlandais, enfin les Espagnols prirent les armes pour tenter de conserver leurs coutumes et leurs croyances, s’engouffrant à leur tour dans des guerres terribles.

Ce panorama, destiné à rester allusif, entend faire ressortir les spécificités de ces révoltes autant qu’à voir ce qui s’est joué autour de la Vendée, illustration toujours présente de ce phénomène alors que presque toutes les autres révoltes ont été oubliées. Ainsi l’histoire de la région n’est-elle pas une histoire régionale, car elle éclaire les mécanismes qui se mettent en marche quand les mécontentements s’accumulent et que des événements se réalisent en écho.

L’intervenant :

  • Jean-Clément Martin, professeur émérite à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Ajouter un commentaire