Prochaine conférence le 23 septembre (et non le 24 comme annoncé initialement):Ratiatum et le nom de Rais


Les découvertes archéologiques ont débuté à Rezé dans les années 1860-1870 à l’occasion de grands travaux dans le bourg historique. Depuis, les fouilles n’ont jamais cessé, révélant une ville antique importante tournée vers le fleuve et ayant une forte activité portuaire et commerciale.


À la fin du Ier siècle après J.C., la zone urbanisée dense s’étend sur une superficie de plus de 40 ha. De ce fait, rivale de Nantes, Ratiatum figure parmi les plus importantes agglomérations secondaires de l’ouest de la Gaule. Les recherches toujours actives révèlent à chaque campagne de fouilles leur lot de confirmations d’hypothèses et de découvertes nouvelles. Elles enrichissent notre connaissance de la ville, de son port, de son organisation économique et sociale.

Ratiatum a-t-elle connu un déclin rapide à la chute de l’Empire Romain ? Sans doute, mais a été découverte récemment une basilique paléochrétienne et on sait qu’à l’époque mérovingienne le culte de saint Lupien attirait de nombreux fidèles et malades. Vers 575, Adelphius, évêque de Poitiers, frappe des tiers de sou d’or inscrits Raciate, première mention du vicus Ratiatensis qui donnera son nom au pays de Retz.

Une visite sur le site de Ratiatum, dominé par la chapelle Saint-Lupien et son prieuré, objet d’un futur centre d’interprétation et d’animation du patrimoine, s’avère une étape incontournable dans le parcours proposé à travers notre territoire pour y découvrir son histoire.

L’intervenant :

  • Ophélie de Peretti, archéologue municipal

Lieu de rendez-vous : Sur le site, carrefour des rues Émile Zola et Saint-Lupien.

Ajouter un commentaire