Paimbœuf, avant-port de Nantes


Ancien avant-port de Nantes jusqu’à la seconde moitié du XIXe siècle, Paimbœuf possède le charme de ces lieux énigmatiques où des images d’un autre temps semblent vouloir se révéler à tous les coins de rues. Sur fond de Loire, s’amarrent les grands vaisseaux, au bord des quais les maisons s’alignent, une foule de personnages s’agite sous nos yeux.


Au cours du XVIIe siècle, les conditions de navigation dans l’estuaire de la Loire rendirent le port de Nantes quasi inaccessible à une marine de fort tonnage. Le havre de Paimbœuf, en aval du fleuve, offrait un mouillage suffisant et un abri contre vents et courants. Il devint alors l’escale obligée de tout navire entrant en Loire, tandis que la rade se couvrait de vaisseaux au mouillage, barges et gabarres montaient et descendaient le fleuve emportant dans un incessant va-et-vient les marchandises transbordées. Une ville naquit de l’afflux de main-d’œuvre, ou plutôt trois rues en rangs serrés qui auront bien du mal à conserver une raison d’être lors des grandes mutations économiques du XIXe siècle.

L’intervenant :

  • Véronique MATHOT

Ajouter un commentaire