Nicolas Haxo à la poursuite de Charette

samedi 8 octobre 2011, par L’antenne de Machecoul


Une conférence de Yannick Guillou organisée par Machecoul Histoire et le service culture de la ville de Machecoul, dans le cadre des « Rendez-vous de l’Auditoire » sur Nicolas Haxo, un général vosgien en Vendée et au Pays de Retz à la poursuite de Charette.


En avant-première, quelques questions posées à Yannick Guillou

JPEG - 49.2 ko
Yannick Guillou

Pourquoi le choix du général Haxo ?
Une rencontre fortuite en Californie en 2004 où j’ai rencontré des descendants de la famille Haxo qui s’étaient installés aux Etats-Unis au début du XX° siècle. Ils m’avaient raconté avoir eu dans leur famille un général français qui avait son nom inscrit sur l’Arc de Triomphe.
La famille Haxo compte deux généraux, dont un général d’Empire. Ayant des attaches familiales dans l’Ouest de la France, je me suis intéressé à Nicolas Haxo, général républicain.

En quoi cette histoire concerne-t-elle la Vendée et le Pays de Retz ?
Le général Haxo y est envoyé par la République en novembre 1793 pour combattre l’insurrection royaliste. Il s’illustre lors de la bataille de Cholet. Il reçoit l’ordre d’attaquer Charette, l’un des chefs des insurgés. Après la prise de Noirmoutier, il installe son quartier général à Machecoul en janvier 1794. C’est de là, qu’il lance ses forces à la poursuite de l’insaisissable chevalier jusqu’au combat des Clouzeaux en mars 1794 qui lui est fatal…

Quel intérêt présente l’étude du général Haxo ?
Ses compétences militaires sont reconnues par Charette qui voit en lui un adversaire valeureux à sa mesure. Homme de courage, estimé de ses hommes, l’un de ses plus grands mérites est d’avoir réussi à ne pas prendre part aux terribles « colonnes infernales » mises en place par le général Turreau, alors qu’il se trouve sur le même territoire.

Le livre de Yannick Guillou sera en vente à la Maison de la Presse de Machecoul où une séance de dédicace aura lieu le samedi 22 octobre. Ce livre pourra être acheté le soir de la conférence.

Ajouter un commentaire