Recherches conduites par des membres de la Société pour un inventaire des moulins à partir des cadastres et des sources notariées.


Moulins et meuniers

Sur les neuf communes qui entourent le lac de Grand-Lieu, 115 moulins et minoteries ont été recensés à ce jour, dont sept moulins à eau. Les trois quarts ont totalement disparu et la dernière minoterie a cessé son activité en 1992.
Il est bien évident que tous ces moulins, n’ont pas fonctionné en même temps ; c’est au milieu du XIX° siècle que l’on constate le plus grand nombre de moulins en activité.
Le débit des ruisseaux ne pouvant pas à lui seul permettre le fonctionnement des moulins à eau, on retrouve en amont, des étangs servant de réservoir. Cependant le système hydraulique était plus important au Moyen Age et les moulins étaient plus petits que ceux que l’on connaît actuellement.
Les moulins à vent, de loin les plus utilisés, trouvent un vent qui leur est favorable dans cette région à faible relief et dont le point culminant ne dépasse guère 50 mètres d’altitude (51 mètres au moulin de Chappe à Port-Saint-Père).
A signaler deux files de moulins importantes, celle du Chaffaut à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu et celle de Passay, commune de la Chevrolière.

Les moulins ont trouvé facilement du blé à moudre dans ces communes de Grand-Lieu à vocation agricole.

Méthodologie de l’étude historique :

Les recherches ont été effectuées à partir du cadastre napoléonien dont la réalisation s’échelonne, selon les communes étudiées, de 1827 à 1844. A partir de ces dates, il n’a pas toujours été possible de remonter le temps. Dans le sens inverse par contre, les propriétaires successifs, les constructions nouvelles et les destructions des moulins, ont pu être suivies, dans les matrices cadastrales. Lorsqu’il y avait contradiction entre la mémoire orale et les sources écrites, ces dernières ont été privilégiées.
Les sources principales proviennent des Archives départementales de Loire-Atlantique et des archives municipales. Le dépouillement des aveux et des actes notariés de l’Ancien régime, est à poursuivre et pourra apporter des éléments complémentaires à cette étude.

Moulins et meuniers entre Boulogne et Falleron :
Une étude similaire concernant les comunes de :

  • Saint-Colomban
  • Legé
  • Corcoué sur Logne
  • La Limouzinière
  • Touvois
  • St-Etienne de Mer-Morte
  • Paulx
  • La Marne
  • Saint-Même le tenu
  • Machecoul
  • Fresnay-en-Retz
  • Bourgneuf-en-Retz
    vient d’être réalisée.

Outre l’inventaire de tous ces moulins, vous trouverez des articles sur :

  • Le moulin à eau et la règlementation
  • La Tonnelle de la Martinière à Machecoul
  • Fête patronale des meuniers, la Saint-Honoré à Machecoul
  • L’institution de la patente, son application chez les meuniers
  • L’expérience pilote du moulin à vapeur de Pont-James
  • Musseau, père et fils, charpentiers amoulageurs à Légé
  • Le témoignage d’un meunier.

Ce numéro est en vente au prix spécial souscription de 23 €.

Pour obtenir un de ces bulletins, remplissez le formulaire ci-dessous

Vous pouvez contacter directement un des correspondants figurant dans le formulaire ci-dessous ou remplir ce dernier en ligne. Ne pas oublier dans ce cas d’envoyer votre mode de règlement pour que votre demande puisse être prise en considération.

Ajouter un commentaire

historique

thématique

Support