Venus de Saint-Etienne-du-Bois près de Legé, les Berthomé se sont solidement implantés dans la région. (Recherche de Joseph Guillet publiée dans les Echos de mémoire N° 4)


D’après Albert DAUZAT dans son Dictionnaire étymologique des noms de France, le patronyme BERTHOME viendrait de BARTHELEMY, personnage d’origine biblique popularisé par BARTHOLOMEUS, l’un des 12 apôtres, et qui a donné le prénom : BARTHELEMY ; BERTHOME en serait le forme régressive.

Le patronyme de BERTHOME est attesté dans la région, d’après les registres paroissiaux, en 1668 ; c’est ainsi que l’on relève le mariage de Jean MICHEAU avec Marie BERTHOME le 12 juin 1668 à Port-Saint-Père. Puis il apparaît à Saint- Léger, Bouaye, Saint-Mars-de-Coutais et Brains, mais c’est à Port-Saint-Père que les BERTHOME restent les plus nombreux. A titre indicatif, si on relève le nombre de mariages sous l’Ancien Régime dont l’un des époux est un BERTHOME, on trouve : 54 mariages à Port-Saint-Père, pour 12 à Saint-Léger, 10 à Brains, 7 à Bouaye et à Saint-Mars-de-Coutais, 3 à Sainte-Pazanne.

Dans les registres paroissiaux, le patronyme BERTHOME apparaît sous diverses orthographes ; on trouve des BERTHOMEE, BERTOMEE, BERTOME, puis à l’inverse des BRETET devenus BERTET, on rencontre des BRETHOMEE, BRETOMEE, BRETOME. Par contre, dans les registres d’Etat-civil, l’orthographe BERTHOME est systématiquement retenue.

Un grand nombre des BERTHOME de Saint-Léger et ce, jusqu’à nos jours, sont les descendants d’un couple originaire de Vendée : Jean BERTHOME et Marie BARY (BARIL) mariés en 1710 à Saint-Etienne-du-Bois en Vendée. Ce couple a eu 5 enfants : Marie (1711), Françoise (1713), Jean (1717), François (1718), Thomas (1726). Ces deux derniers émigrent car on retrouve François marié à Saint-Léger en 1746 avec Geneviève MOCQUARD et Thomas marié à Saint-Mars-de-Coutais en 1748 avec Anne GRANDJOUAN. Le couple François BERTHOME-Geneviève MOCQUARD disparaît rapidement de Saint-Léger et l’on perd sa trace. Par contre le couple Thomas BERTHOME-Anne GRANDJOUAN vient s’établir à Saint-Léger où ils auront une nombreuse descendance. A partir de ce couple le tableau de filiation permet de descendre jusqu’aux BERTHOME encore présents à Saint-Léger-les-Vignes, au Bourg et à l’Ennerie.

Joseph Guillet

Ajouter un commentaire