Le Prix Blanchard, du nom de l’archiviste nantais René Blanchard

lundi 21 mars 2011, par Dominique Pierrelée

Le Prix Blanchard encourage les vocations auprès des jeunes universitaires. Avec l’opération des cadets de l’Histoire, ce prix touche les jeunes générations qui permettent à la Société de se regénérer.


Depuis une quinzaine d’années, la Société des Historiens et le Rotary-Club Pornic-Pays de Retz entretiennent une fructueuse collaboration concrétisée par l’attribution régulière d’un prix destiné à des travaux universitaires portant sur l’Histoire ou le Patrimoine du pays de Retz, le Prix Blanchard. Au départ conçu pour encourager les collégiens à travailler des dossiers historiques, cette action de mécénat du Rotary s’est déplacée vers les jeunes étudiants de l’Université.

En 2008, trois prix ont été offerts pour des travaux d’intérêts très différents, mais méritant tous d’être remarqués.

  • Le Prix Blanchard proprement dit attribué à Renaud Martin pour son mémoire de Master I Etude d’une ligne de chemin de fer d’intérêt local : Nantes, Machecoul, Sainte-Pazanne, Challans, Saint-Gilles Croix-de-Vie ;
  • un prix du Patrimoine récompensant un mémoire de fin d’étude master 2 pour Clotilde Holman : Prise en compte du patrimoine hydraulique et de son environnement dans le cadre de l’élaboration du schéma de cohérence territoriale du pays de Retz.
  • Enfin un prix Petit Patrimoine pour Ludovic Peroys : Le Cimetière de Machecoul de 1804-1914, mémoire de licence 2.

Tous ces mémoires sont consultables à la Maison de l‘Histoire.

Quant aux étudiants préparant ou ayant achevé mémoire ou thèse et dont le sujet doit bien sûr pouvoir se rapporter au Pays de Retz, ils sont naturellement les bienvenus pour concourir à la prochaine édition du prix.

Ajouter un commentaire