La revue n° 29 est sortie

Le 8 juillet 2010 a eu lieu, à la mairie de Brains, la présentation officielle du bulletin numéro 29 des Historiens du Pays de Retz. Celle-ci s’est déroulée en présence des auteurs des différents articles que comporte la revue. Le sommaire comporte sept articles des plus intéressants. Elle est en vente dans de nombreuses librairies et grandes surfaces ainsi qu’à la Maison de l’histoire à La Bernerie-en-Retz. Éditions SHPR, 96 pages, 18€


Au sommaire :

  • Patrice Pipaud nous retrace l’organisation des défenses de l’estuaire de la Loire au XVIIIème siècle.
  • Yves Lostanlen, responsable de l’organisation des « Cadets de l’Histoire » au sein de notre société, possède des attaches très profondes à Brains. Il nous livre ici le fruit de ses recherches sur les évènements qui ont marqué cette commune pendant la Révolution.
  • Jean-Louis Greslé, journaliste honoraire, fondateur de la société d’Histoire de Sainte-Pazanne nous livre ici le récit de ces dignitaires de l’Eglise partis prêcher dans des contrées sauvages et parfois hostiles. Il amorce ainsi une étude qui pourra être poursuivie par d’autres chercheurs.
  • Dominique Pierrelée, président de la société et l’un des membres fondateurs évoque Adam de Craponne. Ce personnage héroïque d’origine italienne né au début du XVIème siècle a vécu sa jeunesse en Provence et a terminé sa vie d’une façon dramatique au pays de Retz. Sa mort reste encore de nos jours une énigme.
  • Alain Foulonneau est un autodidacte en archéologie sous-marine. C’est en lisant un livre du capitaine Louis Lacroix qu’il s’est passionné pour l’épave du Queen of the South dont le naufrage avait eu lieu en 1868 au large de la Pointe Saint-Gildas.
  • Thérèse Bost nous présente la suite de son important travail sur ce génie du pays de Retz qu’est l’abbé de Caumartin. Elle décrit la participation à la vie des grands proches du pouvoir et l’implication totale dans sa charge ecclésiale de celui qui est devenu Monsieur de Blois mais qui reste toujours et avant tout abbé de Buzay.
  • Jean Airiau, à la fois docteur en droit et en histoire, nous invite ici à entrer de plain-pied dans la période napoléonienne en nous présentant la figure d’un général d’Empire né à Machecoul en 1768 dont le nom figure sur l’Arc de Triomphe à Paris : Thomas Mignot de La Martinière.
  • Enfin, Jean-Pierre Vallée, notre spécialiste des guerres de Vendée, nous fait le Point sur : L’origine du nom Chauvé où il réside une partie de l’année.

Ajouter un commentaire