Journée des zones humides avec J.-M. Derex

mercredi 12 février 2014, par Dominique Pierrelée


Des marais de l’estuaire à ceux de la baie de Bourgneuf, en passant par les prairies inondables de Grand Lieu, on découvre l’extrême diversité de nos zones humides dont l’histoire, la géographie et les microsociétés qui en découlent témoignent de la richesse des paysages et des usages.


H. de Villepin et J.-M. Derex H. de Villepin et J.-M. Derex

Jean-Michel Derex, fondateur et ancien président du Groupe d’Histoire des Zones Humides (GHZH) était invité par la Société des historiens à cette découverte des zones humides de Retz. Sous la conduite conjuguée du président, Dominique Pierrelée, d’Hervé de Villepin, l’hydraulicien patenté du syndicat d’aménagement hydraulique du Sud-Loire et de Jean-Marie Clavier, président de l’Association culturelle du canal maritime de la Basse-Loire (ACCAM), la visite a débuté par le site de l’abbaye cistercienne de Buzay puis s’est poursuivie par celle du canal maritime (machinerie des Champs Neufs et grande écluse de la Martinière).

Le marais inondé de Buzon (07.02.2014) Le marais inondé de Buzon (07 02 2014)

La machinerie des Champs Neufs La machinerie des Champs Neufs

J.-M. Derex et J.-M. Clavier J.-M. Derex et J.-M. Clavier

En rejoignant Port-Saint-Père, les participants ont pu découvrir l’importance hydraulique du verrou de Pilon. Après avoir dépassé le lac de Grand Lieu, le groupe s’est ensuite rendu à la station de pompage de la Pommeraie puis à Port-La-Roche et enfin a rejoint le port du Collet, autre extrémité du complexe hydraulique en même temps qu’haut-lieu de l’histoire médiévale, au coeur de l’ancienne "Baye de Bretagne".

Le port du Collet Le port du Collet

Les explications précises d’Hervé de Villepin et du président de l’ACCAM ont enchanté notre visiteur de marque qui a pu ainsi découvrir ce patrimoine paysager exceptionnel. La veille, la visite avait été faite à l’abbatiale carolingienne de Saint-Philbert, autre découverte patrimoniale.

Les contacts entre la société d’histoire et le Groupe d’Histoire des Zones Humides sont désormais solides et témoignent de notre profond attachement à cette histoire de l’eau et des marais qui est développée maintenant depuis plusieurs années.

Ajouter un commentaire