« Il est des lieux où souffle l’esprit »

jeudi 3 août 2017, par La Rédaction


Compte rendu de la conférence "Adhérents" du samedi 29 juillet au Plessis à Brains par Yves Lostanlen


« Il est des lieux où souffle l’esprit », adage qu’en cette fin d’après-midi du 29 juillet, nous aurions pu reprendre pour évoquer ce moment de grâce, quand sous le grand marronnier du château du Plessis en Brains, nous avons suivi les propos d’Yves Lostanlen nous rappelant le souvenir de trois des hôtes du Plessis.

Tout d’abord, le sage Pierre-Suzanne Lucas-Championnière, qui au sortir de la tourmente révolutionnaire est déjà par ses écrits de mémorialiste capable de se situer dans un nécessaire apaisement des esprits.

Puis le jeune Jules Verne, enfant espiègle qui malgré une carrière nationale restera à jamais fidèle à ses souvenirs et décors d’enfance dans la propriété du bon oncle Prudent.

Enfin la délicieuse Germaine Lucas-Championnière avec ce que ses lettres à John Dos Passos dévoilent de l’esprit d’une jeune fille rangée du début du XXème siècle partagée entre "raison et sentiments". Vraisemblablement attirée par le monde de ces artistes riches d’une vie intérieure et d’une créativité stimulante mais dépendante volontairement ou par la force des choses, de la destinée ouverte à une jeune fille de bonne famille.

Trois personnages donc, que la littérature permet de retrouver dans l’esprit de leur temps pour notre plus grand plaisir.

Véronique Mathot

Ajouter un commentaire