Rouans a une longue histoire et un beau patrimoine


A l’époque romaine :
Deux voies romaines traversaient notre commune :

  • celle de Rezé à Paimboeuf, par Messan et la chaussée le Ray ;
  • celle de Rezé à Portus Sécor (les Moustiers) par le Pont Bérenger, sur laquelle fut construit le vieux pont médiéval, du même nom.

Au moyen-âge :
Du Pellerin au Pont Bérenger, existait un chemin (parmi d’autres) du pèlerinage de St Jacques de Compostelle passant par la Tindière (la D 80 approximativement).,

  • Au XIème siècle, à Messan, il y avait une Seigneurerie banale.
    Glain le Riche était le seigneur de « Mescench » et avait des droits sur le bourg de Rouans et son marché. Avec ce marché, c’est la fondation du Bourg, vers 1040. A la même époque s’établit à Rouans, le Pieuré St Serge D’Angers
  • Au XIIème siècle la Seigneurie devint la propriété de Simon Seigneur de Messans.
    On situe donc un bourg marché, puis une « villa », sans doute de fondation visigothique.
    Puis, c’est également la fondation de Buzay, célèbre abbaye fondée en 1135 par St Bernard, sur la demande de Ermengarde, mère du Duc de Bretagne. _ C’était un établissement très riche, avec son école et sa foire à Launaie(nay) puis sa grange à Buzon. Aujourd’hui existe à Launay une foire dite « foire à la pie » en souvenir de l’habit des moines, noir et blanc.

Sous l’Ancien Régime

  • Au XVIIIème siècle :
    En 1775, le majestueux presbytère est inauguré, c’est la propriété-cure du recteur Pronzat de Langlade,
  • Pendant la Révolution et les Guerres de Vendée, Rouans subit de nombreux massacres. L’abbaye de Buzay fut incendiée par les armées vendéennes en 1795. Seul reste sur place le clocher.

La Tour de Buzay
Construite en même temps que l’église, en 1775, c’était le clocher qui avait quatre cloches et une horloge. Elle mesure 33 mètres de hauteur.

Le grand autel
(actuellement dans l’église de Paimbœuf)
Il a été construit en marbre d’Italie et sculpté à Florence. C’est en 1791 que cet autel fut vendu aux enchères, il fut acheté par la sieur Maillard, procureur de Paimbœuf pour 610 livres.

La chaire
Elle est actuellement dans l’église de Bouguenais, elle fut achetée aux enchères de l’abbaye en 1791.

Les stalles
Elles sont, en partie, dans l’église de Couëron.

Les châteaux sont vendus comme biens nationaux, citons :

  • Le château de la Budorière acheté par le fonctionnaire Plissonneau qui devint le premier Maire de Rouans.
  • La Seigneurerie de la Faye, achetée par Cuisard
  • Et bien d’autres maisons de caractère, dont la Vignauderie achetée par Louer de la Caffinière.
  • Enfin de nombreux moulins, citons celui de la Chesnaie, ayant appartenu au Comte de Juigné de Bois-Rouaud et qui fut reconstruit en 1817 par Paty.

Ajouter un commentaire