Bilan de l’Assemblée générale 2013

vendredi 30 août 2013, par Christine Germe, La Rédaction

Environ 130 membres de la Société étaient réunis samedi 24 août à Frossay.


Le Pays de Retz aime son histoire, d’année en année, l’Assemblée générale de la Société des Historiens du Pays de Retz en est la meilleure preuve. Samedi dernier à Frossay, plus de 130 passionnés étaient réunis au Sentier des Daims. Dominique Pierrelée, président a ouvert la séance en présence de Madame Chantal Leduc-Bouchaud, conseiller général du canton de Saint-Père en Retz et vice-présidente du Conseil général de Loire-Atlantique, et des adjoints de la commune de Frossay, du maire de Bouaye, Jacques Garraud, et des représentants des Archives départementales et du Centre de généalogie de Loire-Atlantique.

Le président a transmis un message d’amitié d’Émile Boutin et rendu hommage à Madame de Coligny, présidente de l’antenne de Vue, qui quitte la région.

Le rapport moral

  • Les activités ordinaires

Soient la lettre de Retz qui met en valeur les activités des antennes et de la société, le voyage annuel, cette année à Brouage et Trizay, la Maison de l’Histoire à La Bernerie, lieu animé de rencontres et d’échanges pour les historiens et le public mais aussi bibliothèque dont les horaires toute l’année sont : le lundi de 14h à 18h et le samedi de 10h à 12h. Par ailleurs, la revue n° 31 qui est parue en février 2013 remporte un vif succès.

  • Les activités extraordinaires

Après notre précédente Assemblée générale d’août 2012 a eu lieu en septembre le colloque sur « Le cardinal de Retz, une vie hors du commun » , personnage du XVIIe siècle dont Jean Garapon, Myriam Tsimbidy, Simone Bertière, Thérèse Bost et Patrice Pipaud ont retracé la vie. Les partenariats avec des acteurs publics importants, tels le Syndicat départemental d’alimentation de l’eau en Loire-Atlantique, les Archives départementales ou le musée d’Histoire naturelle sont toujours vigoureux et productifs. Récemment, la Société d’histoire a reçu parmi ses Sociétés savantes amies la Société des fils de la Révolution Américaine.

Le compte de résultats et le bilan financier

Ils sont équilibrés. Leur solidité prépare la Société à l’ouverture de la nouvelle Maison de l’Histoire qui prévoit un nouveau dimensionnement de ses activités avec le recrutement d’un salarié à temps complet.

Les projets

  • La Société participe au 150e anniversaire de La Bernerie

Deux conférences les vendredis 30 août et 20 septembre à 20h30 à la salle des fêtes de La Bernerie avec Véronique Mathot et Patrice Pipaud pour la première et Dominique Pierrelée pour la seconde.

  • La parution de la deuxième revue hors série des maires

Consacrée au patrimoine architectural rural, paraîtra à la fin de l’année avec une iconographie de qualité traitée en partenariat avec le Conseil général de Loire-Atlantique. Nous pourrons ainsi disposer de la collection d’aquarelles des grands domaines ruraux issue du fonds de La Garenne-Lemot. Le troisième numéro consacré au patrimoine architectural des villes est programmée pour juin 2014. La société remercie l’Association des maires du Pays de Retz de son soutien ainsi que le comité de lecture de la société.

  • Le site

Refondu en 2011, il évolue cette année avec l’ouverture d’un espace dédié aux adhérents. Ces derniers trouveront désormais informations, documents et invitations qui leur seront réservées ainsi que des données plus précises sur l’opération « Identité ». A terme, ces données seront cartographiées par commune et par thème.

  • L’identité

10 réunions ont déjà eu lieu et elles se poursuivront en cette fin d’année. Les premiers sujets : Industries et patrimoine sont en ligne dans l’espace des adhérents.

  • La nouvelle Maison de l’Histoire

La communauté de communes de Pornic, qui assure la maîtrise d’ouvrage de l’opération de réhabilitation de la gare a obtenu le permis de construire. Les travaux vont débuter prochainement et la nouvelle Maison de l’Histoire pourra ouvrir ses portes à la rentrée scolaire 2014. Une convention a été passée entre la communauté de communes et la Société pour définir les droits et obligations réciproques. Cet équipement sera ouvert sur une plus longue durée hebdomadaire et des animations supplémentaires seront proposées de manière à ce que ce nouveau site culturel soit véritablement un lieu de vie à caractère social au profit d’un public le plus diversifié possible, attaché au patrimoine, à l’histoire et à la culture du Pays de Retz. Nul doute que les communes et tous les acteurs locaux du territoire trouveront un intérêt renouvelé à voir ainsi mis à disposition des populations un ensemble de données historiques propres à porter l’identité des bourgs, villages et domaines qui font la spécificité du Pays de Retz.

Noël-Yves Tonnerre

Le professeur émérite des Universités a passionné l’auditoire lors de sa présentation de l’implantation puis du déclin de l’abbaye de Saint-Sauveur de Redon dans le pays de Retz, profitant dans un premier temps du soutien ducal breton avant de faire face à l’influence des abbayes angevines promues par les seigneurs de Retz, désireux de s’émanciper de la tutelle ducale en reconnaissant la suzeraineté des comtes d’Anjou dans la seconde moitié du XIe siècle. Les nombreuses questions des participants ont montré l’intérêt pour le sujet et les interrogations pendantes mais jusqu’à présent jamais résolues quant aux implantations monastiques successives du Moyen Âge.

L’après-midi

Promenade-découverte au château de la Rousselière, et au Migron découverte des sites du port et du château avec Véronique Mathot et Guy Lucas.

Ajouter un commentaire