Adam de Craponne assassiné en Pays de Retz en 1576

dimanche 1er août 2010, par La Rédaction


La dernière livraison de la revue des historiens (revue n° 29) présente un article consacré à Craponne, l’ingénieur de Provence dont la renommée, sous la Renaissance, s’est construite sur sa technique des canaux, des écluses et des fortifications. Un mystère entourait jusqu’à aujourd’hui les conditions de sa disparition. Cet article donne les clés de l’énigme.


JPEG - 21.2 ko
Statue d’Adam de Craponne
à Salon-de-Provence

Dominique Pierrelée, après des recherches conduites tant à Salon-de-Provence, pays natal de Craponne, qu’aux archives municipales de Nantes ou départementales de Loire-Atlantique, précise qu’Adam de Craponne a été appelé par le roi Henri III pour trouver une solution hydraulique à l’évacuation de l’étang de Grandlieu dans la Loire et vérifier les travaux des fortifications de la ville de Nantes confiés jusque là à des ingénieurs italiens placés dans la mouvance de Catherine de Médicis. Il faut savoir que tant Nantes que le pays de Retz sont placés sous la férule des Italiens, clients d’Albert de Gondy, duc de Retz et gouverneur de la place nantaise. Ils ont vu d’un mauvais œil l’arrivée de ce Craponne, agent le plus fidèle du roi.

Ajouter un commentaire

historique

thématique

Support